Crédit Agricole des Savoie
Montagnes et Stations
11/09/2019

Un été exceptionnel pour la montagne

Comme le laissaient présager les chiffres de réservation enregistrés avant le début des vacances scolaires, les destinations de montagne en France ont connu une fréquentation exceptionnelle durant toute la période estivale.

Montagne EstivaleDès la mi-juillet, le cabinet Protourisme a publié une enquête annonçant que les Français seraient 4 % de plus à partir en vacances cet été, avec un budget moyen en hausse de 7 %. Le même jour, l’observatoire du cabinet G2A pour l’Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) a communiqué des prévisions de taux d’occupation des hébergements en montagne en hausse de 4 % en moyenne, mais pouvant atteindre 7 % dans les stations « de charme », voire 12 % dans les stations de moins de 5 000 lits.

Un taux d’occupation supérieur à 60 %
Ces bons chiffres ont été largement confirmés à l’heure des bilans, le taux d’occupation moyen dépassant même les 60 %, en particulier grâce à la deuxième quinzaine du mois d’août. En Auvergne-Rhône-Alpes, par exemple, 83 %
des professionnels interrogés estiment que la fréquentation en août a été bonne voire excellente (contre 81% en 2018 et 77% en 2017). 30 % ont noté une hausse de leur fréquentation.

Un effet canicule ?
Les observateurs et les analystes ont attribué ces  chiffres très positifs aux épisodes caniculaires qui se sont succédé, supposant que les vacanciers recherchaient la fraîcheur des destinations d’altitude. Cependant, pour Charles-Ange Ginesy, le président de l’ANMSM, « les températures caniculaires n’expliquent pas tout ». Il veut voir dans cette hausse de la fréquentation, « les fruits de (la) politique de diversification » que mènent les stations de montagne depuis de nombreuses années, « avec de multiples activités ludiques et sportives pour tous les publics ». (Cela pourrait être accrédité par les écoles de VTT MCF qui ont enregistré une hausse de 6,5 % de leur chiffre d’affaires cet été en station.) Plus profondément, il pense que « la montagne répond aux aspirations des Français : plus de nature, plus d’authenticité, en famille et au grand air ». En tout cas, les prévisions pour septembre sont bonnes.

Inquiétudes pour le printemps 2020
En revanche, les élus et les professionnels de la montagne sont mécontents des dates annoncées par le ministre de l’Éducation nationale pour les vacances de printemps, qui s’étaleraient jusqu’au 10 mai (zone B). Alors que, justement, France Montagnes et DSF s’efforcent de booster le ski de printemps. Une réunion est prévue fin septembre au ministère.

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Du 17 au 22 Février 2020

Mission Japon du Cluster Montagne,
Japon

Du 09 au 11 mars 2020

Sport Achat - Winter,
Lyon (69)

Du 11 au 13 mars 2020

11th World congress on snow and mountain tourism,
Canillo (Andorre)

Du 12 au 15 mars 2020

Salon Destinations Nature,
Paris (75)