Entreprises
10/07/2019

Cluster Montagne : « Militants de l’intelligence collective »

C’est un premier bilan qu’a présenté la nouvelle équipe dirigeante élue à la tête du Cluster Montagne en juin 2018, à l’occasion de l’assemblée générale qui s’est tenue le 28 juin à Alpexpo Grenoble. Lors d’un point presse organisé juste avant la réunion, le président Patrick Grand’Eury avait affirmé que lui et ses vice-présidents sont des « militants de l’intelligence collective ». « Nous travaillons tous ensemble, et aussi bien sûr avec les domaines skiables et les collectivités, car nous avons chacun un bout de la réponse pour la montagne de demain », a-t-il expliqué.

Les principales innovations de l’exercice 2018 vont dans ce sens : création des groupes projets, lancement de l’Outdoor & Mountain Industry Summit en coopération avec le cluster Outdoor Sport Valley… Il s’agit de relever, par l’innovation, les défis auxquels est confrontée la filière en matière d’environnement et d’évolution des pratiques de loisirs, notamment.
« Nous sommes un outil de développement en France et pas seulement à l’international », a par ailleurs souligné Patrick Grand’Eury au terme de son rapport moral. De plus en plus d’entreprises en font l’expérience car le nombre des adhérents au cluster ne cesse d’augmenter. Ils étaient déjà 231 au 31 décembre 2018, ils sont 245 le 28 juin, soit 40 de plus que l’an dernier à la même date. Et peut-être que le nouveau démonstrateur en ligne lancé à l’occasion de cette assemblée générale, Cluster Montagne Solutions, incitera de nouveaux candidats à franchir le pas.

Dépenses : 77 % d’actions
Tous les voyants sont au vert également sur le plan financier. Le budget réalisé en 2018 est de 1,25 M€. « Les comptes sont légèrement excédentaires et il n’y a aucun endettement », a assuré le trésorier Gilles Kraan. Pour 2019, le bureau voudrait contenir les dépenses de fonctionnement pour que la part des actions soit au moins de 72 % (77 % en 2018) ; et il a fait adopter une légère augmentation des cotisations car il souhaite que la part des recettes privées atteigne 46 % au lieu de 43 % l’an dernier. Cela ne sera peut-être pas suffisant si la Région, dont la dotation représente déjà 42,5 % des recettes, tient la promesse de Laurent Wauquiez d’augmenter son soutien financier au cluster (Cf. Montagne Leaders n° 272 p.37), mais celui-ci ne va pas s’en plaindre !

 

 

Twitter Facebook Google Plus Linkedin  

Toutes les offres d'emploi

Chargé(e) d’affaires tapis roulants pour domaines skiables

Nous sommes un groupe d’entreprises qui conçoit et distribue des produits innovants pour les destinations touristiques été et hiver.
Pour renforcer notre équipe, nous recherchons un(e) chargé(e) d’affaires tapis roulants pour domaines skiables.

Voir le détail

Le Département de la Haute-Garonne recherche Directeur.trice Général.e du futur EPIC de gestion des stations haut-garonnaises

Le Conseil départemental, acteur majeur depuis des années dans le cadre de l’accompagnement financier des stations de son territoire - Superbagnères, le Mourtis, Bourg d’Oueil et Peyragudes ¬vient de finaliser une étude dans le cadre de son positionnement au regard de l’avenir des stations de ski tant sur la gouvernance, la stratégie touristique à court et moyen terme (changement climatique) mais aussi sur le programme financier des investissements à venir.

Voir le détail

Mercredi 25 Septembre 2019

Congrès du Centenaire des offices de tourisme,
Reims (51)

Du 30/09/2019 au 02/10/2019

Congrès de Régions de France,
Bordeaux (33)

Du 30/09/2019 au 02/10/2019

Congrès de Domaines skiables de France,
Besançon (France)

Du 01 au 03 octobre 2019

27es Rencontres nationales du transport public,
Nantes (France)